Turquie : de plus en plus d’étrangers achètent un bien immobilier

4 octobre 2017

En Turquie, le secteur immobilier semble avoir de beaux jours devant lui, d’après les récentes données publiées par l’institut turc des statistiques (TUIK).

Les ventes de l’immobilier ont ainsi bondi de 4.7% en aout 2017, par rapport à aout 2016 pour atteindre 120 198 ventes au total, en l’espace d’un mois.

L’institut relève que c’est la ville d’Istanbul qui a réalisé le plus de ventes. Ainsi, 18696 soit 15.6%, des biens immobiliers ont été vendus dans cette ville. La capitale Ankara a réalisé 12 630 ventes soit 10.5% alors que la 3 ème place revient à Izmir avec 6 838 ventes.

A l’inverse Hakkari, ville du sud, n’a réalisé que 13 ventes.

L’institut annonce également que 56 498 des ventes concernent des biens immobiliers neufs, soit une augmentation de 5% par rapport à la même période l’année dernière, et 63 700 concernent des biens dits « anciens », (soit une hausse de 4.5%).

Parmi ces ventes, 38 743 concernent des demeures hypothéquées alors que pour les 81 455 autres logements, il s’agit d’un changement de propriétaire.

Par ailleurs, les ventes aux étrangers ont également bondi de 11.4% pour atteindre 1 684 ventes au total. Comme pour les ventes aux citoyens turcs, Istanbul reste en tête de classement avec 524 transactions.

Au classement des nationalités, on retrouve en haut du peloton des Irakiens qui ont acquis 317 immobiliers, tandis que les Saoudiens ont signé pour 198 projets. S’en suit les Koweïtiens avec 135, les Russes avec 95 et les Afghans avec 81 acquisitions.

Au mois de juillet 2017, l’augmentation avait été de 42.4% pour atteindre 115 869 transactions par rapport à 2016 où les ventes avaient chuté à cause de la tentative de coup d’Etat.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visite du site.

En savoir plus Fermer