La villa sous-marine de Dubaï n’est plus un concept

19 juin 2017

Dubaï devient une fois de plus le théâtre de créations innovantes. La première ville des Émirats arabes unis vient de voir émerger « The Floating Seahorse ». La première villa sous-marine au monde.

Une villa flottante à trois niveaux

Villa flottante ou bateau sans propulsion, difficile de définir le nouveau concept sorti tout droit de l’imagination des ingénieurs de Kleindienst Group, société implantée à Dubaï.

Composée de trois étages : sous-marin, au niveau de la mer et émergé, « The Floating Seahorse » est accessible après un court trajet en bateau.

Un pont supérieur accessible été comme hiver

Sur le pont supérieur, les futurs résidents de la villa auront la possibilité de dîner en plein air tout en profitant du soleil de Dubaï allongé sur un lit flottant informel.

Un minibar est également mis à disposition, accompagné d’un coin-cuisine et d’un jacuzzi à fond de verre.

L’hiver, il restera possible de profiter des luxueuses installations du pont supérieur grâce aux rideaux rétractables qui permettent de transformer la plateforme en chambre hivernale.

Une vue sur la mer à 360°

L’étage situé entre la partie sous-marine et émergée de la villa donne une vue exceptionnelle sur les fonds marins grâce aux baies vitrées séparant la pièce du milieu aquatique.

L’espace est également équipé d’une cuisine, d’une salle à manger et d’un salon ouvert.

Une création à visée écologique

The « Floating Seahorse » constitue donc un concept unique dans la catégorie des vacances de style marin.

Le projet ayant pris forme durant le mois de mars 2016, le promoteur immobilier Kleindienst Group entend désormais étendre sa création sur un archipel artificiel dans le cadre du projet « The Heart of Europe« . Un archipel situé à près de 4 km des côtes de Dubaï.

Le choix du nom de la villa n’est pas anodin. La société Kleindienst a également conçu cette villa révolutionnaire dans une optique écologique.

À termes, il s’agira de créer un récif corallien artificiel sous chaque villa. Ce récif constituera une zone protégée dans laquelle les hippocampes pourront vivre et se reproduire en toute sécurité.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visite du site.

En savoir plus Fermer